AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ALEXIS PERRISH ♠ I've got ghosts, in my closet.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexis Perrish

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 09/10/2014

(IN)BOX
Job:
Text/Mail:

MessageSujet: ALEXIS PERRISH ♠ I've got ghosts, in my closet.   Lun 3 Nov - 0:54


    Nom : Perrish.
    Prénom : Alexis Romain.
    Âge : Vingt-quatre ans.
    Date et Lieu de Naissance : Un 16 juillet à Québec, au Québec.
    Occupation : Il termine actuellement ses études de photographie en vue de devenir reporter-photographe. Il prend aussi en parallèle des cours de journalisme liés à son cursus.


lay all your love on me.
    Les questions suivantes sont à réponses courtes. Elles permettent aux âmes soeurs de se rencontrer, ou aux couples de confirmer leurs ententes mutuelles. N'ayez pas peur d'être franc.

    « Grand amour » rime avec ... ? Impossible à trouver.
    Votre idéal masculin/féminin ressemble à ... ? Armie Hammer.
    Jusqu'où seriez-vous prêt à aller pour votre âme sœur ? N'importe où, les frontières ne l’arrêtent pas.
    Qu'est ce que le mariage pour vous ? Un bout de papier.
    Quelle ville représente le mieux l'Amour avec un grand A à vos yeux ? Québec.
    Pour vous, quelle chanson représente le mieux le sentiment amoureux ? L'hymne à l'amour, Édith Piaf.


take a chance on me.


    Il aime vivre en musique, par conséquent il ne sort jamais de chez lui sans mettre sur ses oreilles son gros casque Beats. ♦️ Quand on le voit, physiquement, on s'imagine mal qu'il écoute des classiques du répertoire français. A dire vrai, il éprouve un véritable amour pour la petite mais néanmoins très grande Édith Piaf. ♦️ Il est très fier de ses origines maternelles. Même s'il possède la double nationalité de part son père, américain de pure souche, il se sent davantage canadien dans l'âme. ♦️ Il fume énormément, sans doute un peu trop d'ailleurs. ♦️ Il aime les animaux et particulièrement les rongeurs. Il a pour compagnon un rat du nom de Mr Rat, tout simplement. La petite boule tricolore est adorable, si on met de côté sa tendance à mordiller les doigts, mais il n'est plus tout jeune maintenant. ♦️ Quand il est soumis à un quelconque stress, positif comme négatif, il se met aussitôt à parler en français. ♦️ Une mauvaise chute aux sports d'hiver a failli coûter la vie à sa mère qui souffre désormais de paraplégie depuis cinq ans. Elle est complètement paralysée du bassin aux pieds, ayant perdu toute forme de sensibilité sur la partie inférieure de son corps. Après être restée deux semaines dans le coma, un autre symptôme s'est ajouté à ses problèmes. Elle est victime de troubles de la parole qui la font parfois parler très lentement ou de manière hachée. ♦️ Son père a tenu en tout et pour tout trois petits mois au chevet de sa femme avant de demander le divorce. ♦️ Néanmoins, couvert de scrupules – ou pour avoir la paix – il a pris la décision de régler l'ensemble des frais médicaux de son ex-femme. Travaillant dans la finance, il n'est pas à quelques dollars près. Si bien que son fils en a profité pour exiger de sa part qu'il paie ses études et son loyer. Il ne réclame que de l'argent de son géniteur et se charge seul de s'occuper de sa mère prise en charge dans un institut. ♦️ Sa plus grande histoire a duré un an et demi. Et durant huit mois de relation, il a subi des sévices moraux et physiques de la part de son compagnon qui levait le poing comme il disait bonjour, c'est-à-dire tous les jours. ♦️ Ses proches l'ont convaincu de porter plainte contre Steve, son petit ami de l'époque, qui s'est fait arrêter et a écopé d'une peine de deux ans, plus pour le réseau de drogue auquel il était affilié que la violence 'conjugale.' ♦️ Il n'est pas un fainéant, quand il le peut il travaille des soirs de semaine ou le week-end en tant que barman dans une discothèque de Los Angeles. ♦️ Il n'est pas du genre superficiel et ne s'arrête pas à des critères physiques. De ce fait, il ne manque pas vraiment d'assurance le concernant car il évite généralement de se mettre la pression là-dessus. Toutefois il y a un détail qui le fait complexer, sa taille, 1m69, qu'il juge extrêmement petite pour un homme. Cela dit, ça ne l'empêche pas d'avoir du succès auprès des homosexuels de la ville. ♦️ Il ne compte plus le nombre de tatouages qu'il possède sur tout le corps. Une conquête lui a un jour dit qu'il était une œuvre d'art à lui seul. Il garde en mémoire ce gentil compliment car chaque esquisse a un sens particulier.


does your mother know ?


Seen it before, but not like this. Been there before, but not like this. Never before have I ever seen it this bad.


    « Arrête. » Un mot qui ne cessait de franchir les lèvres du jeune canadien depuis de longs mois à présent. Il le disait sous toutes ses formes, calmement, timidement, vigoureusement, silencieusement et fortement. Mais le résultat demeurait à chaque fois le même. Le néant. Steve n'était pas la personne la plus raisonnable qu'il connaissait. Il n'était d'ailleurs pas, ou plus, vraiment à son écoute. Leur relation avait pris une bien 'drôle' de tournure, même si rien d'amusant ne se déroulait dans leur quotidien chaotique. Vivant ensemble sous le même toit, Alexis n'avait pas d'autre choix que de découcher lorsqu'il sentait la pression monter dans l'appartement. Ou il choisissait de s'absenter la journée quand il le savait présent, préférant étudier dans un Starbucks du coin ou encore à la bibliothèque de la faculté. Aujourd'hui encore n'échappait pas à la règle. Tranquillement installé à la terrasse d'un café, l'étudiant avait reçu un nombre incalculable d'appels de la part de son petit ami, qu'il s'était gentiment permis d'ignorer. Ce dernier avait fini par se lasser de laisser en vain des messages sur sa boîte vocale, qu'il ne prenait en plus même pas la peine d'écouter. A peine avait-il entendu le ton tranchant employé dans le premier qu'il s'était empressé de supprimer les suivants. Des SMS avaient alors pris la relève, de cela il pouvait abuser sans restriction. « Okay. Je rentre. » Il envoya le texto sans réfléchir davantage, craignant les réactions de son compagnon lorsqu'il rejoindrait leur appartement. Prenant son courage à deux mains, il récupéra ses affaires, les fourra sans délicatesse dans son sac à dos avant de quitter les lieux à grandes enjambées. Ils vivaient à quelques pâtés de maisons de là, par conséquent il n'eut guère besoin de plus de dix minutes pour re*gagner son domicile.

    Il eut tout juste le temps de glisser la clef dans la porte que la porte s'ouvrait déjà d'elle-même.
    « Doucement ! » meugla-t-il tandis qu'il était littéralement happé à l'intérieur de l'appartement par un pan de sa veste. La bretelle gauche de son sac glissa tristement le long de son épaule et il ne cherche pas à la replacer, ses yeux sombres se concentrant principalement sur la silhouette musclée de Steve. « Tu le fais exprès ? » demanda celui-ci. « Je t'ai dit de rentrer après les cours. Qu'est-ce que tu foutais, merde ?! Je t'ai laissé mille messages. » Alexis secoua machinalement la tête en abandonnant son sac à dos dans l'entrée. « J'ai un problème de batterie. Mon téléphone s'éteint tout seul, je pensais te l'avoir dit. » Le petit brun ne sembla pas dupe mais il laissa toutefois couler pour cette fois. « Qu'est-ce qui s'est passé ici ? » Les lieux n'étaient pas bien grands. Il y avait une salle à vivre, une cuisine, une salle de bain et une petite chambre. Le bureau qu'ils partageaient dans le salon était saccagé. Du moins, tout ce qui se trouvait précédemment dessus jonchait désormais le sol. Ses livres, son clavier, ses petites sculptures de bois faites mains, des babioles, rien n'avait été épargné, sauf l'ordinateur. Il fut d'ailleurs rassuré de le retrouver en état. Steve ne gagnerait rien en détruisant l'objet car il savait pertinemment qu'il l'utilisait pour essayer d'enquêter sur lui, sur ses amis, sur ses occupations, en somme il l'espionnait grâce à lui.

    « Pourquoi tu ne m'écoutes jamais, hein ? Pourquoi il faut toujours que tu n'en fasses qu'à ta tête, Alexis ? » Le sportif s'approcha dangereusement de lui, d'un pas à la fois rapide mais calculé, tel un félin. Méfiant, le canadien recula de plusieurs pas jusqu'à être interrompu par le mini bar qui séparait la cuisine du reste de la pièce. « J'essaye, je te promets que j'essaye, » répondit-il d'une voix affaiblie par les remords, car oui il en avait. « Tu mens. » Il sentit des mains fortes enserrer sa fine gorge, il s'empressa aussitôt de placer les siennes sur ses poignets pour tenter de contrôler sa force et l'empêcher de serrer trop fort. « S'il te plaît, calme-toi. » C'était comme parler à une porte de prison, il y avait peu de chance d'obtenir une réponse de sa part. « Tu me fais mal... » Sa voix était à présent brisée, il avait bien du mal à avaler sa salive, le passage se faisait avec difficulté. « Je t'aime, Steve. Alors relâche-moi. Tu es juste à cran, en manque... » Étonné, le jeune homme arqua un sourcil à ses paroles, demeura immobile de longues secondes, avant de le relâcher mais pour mieux le repousser la seconde suivante. Déjà appuyé contre un meuble, il sentit son dos craquer sous le choc avant de se laisser glisser jusqu'au sol, jugeant bon de ne pas lutter contre une chute certaine. « TU ME TROUVES A CRAN ? » cria-t-il avec un sourire carnassier. Il leva une main pour répliquer mais se prit un coup de pied bien placé dans les cotes, ce qui le fit se rouler en boule avec empressement. « Là, je suis à cran. TU me mets à cran, Alexis, putain ! » Le canadien se redressa avec peine, s'accrochant à sa jambe dans une grimace déformée par la douleur. « Pardon... » Ces prétendues excuses, qui venaient par ailleurs du mauvais protagonistes, flottèrent simplement dans l'air car le jeune américain les balaya d'un rapide geste de la main avant de s'éloigner vers la chambre. Alexis en profita pour se remettre debout et courut comme un dératé en direction de la porte qu'il ne prit pas le temps de refermer derrière lui après être sorti. Dans le couloir il croisa une voisine, une vieille dame, à qui il sourit de manière mal assurée, pressant une main contre son abdomen avant de disparaître dans le cage d'escaliers. Dans son for intérieur, il désirait appeler la police plus que tout. Sa main s'était même saisie de son téléphone portable seul. Combien de fois avait-il songé à le faire ? Chaque fois que Steve portait la main sur lui, mais il finissait toujours par se dégonfler. Seulement aujourd'hui les choses étaient différentes. Au réveil, il avait été extirpé hors du lit par les cheveux sans aucune douceur et ce soir, la situation n'était guère meilleure. Il mit un pied l'un devant l'autre et parcourut plusieurs mètres avant de s'arrêter lorsqu'une sirène attira son attention. Une voiture de police venait de passer à vive allure dans sa rue et s'était arrêtée juste devant son immeuble. Revenant sur ses pas il put voir son petit ami, menotté et poussé par un flic, passer la porte dans des éclats de voix des deux côtés. « Steve ! » s'exclama-t-il en essayant de s'approcher de la voiture dans laquelle son compagnon avait été mis. Impuissant, il se laissa repousser par un policier et fixa le véhicule qui s'éloignait désormais au bout de la rue. La voisine de palier referma vivement la fenêtre de chez elle et il comprit alors que c'était elle qui avait dû les appeler à force de les entendre crier. Pensant tomber sur des jeunes en plein conflit, les policiers avaient à la place trouvé une quantité importante de cocaïne répartie en sachets un peu partout dans l'appartement, oubliant alors la principale raison du coup de fil et laissant ce pauvre Alexis seul sur le trottoir. Il ignorait s'il devait être rassuré par les événements ou à l'inverse paniquer totalement.


gimme, gimme, gimme.
    Avatar : Xavier Dolan.
    Pseudo : Sissi Wistiti. Arrow
    Où avez vous connu le forum ? Un bonhomme de neige m'a mis sur le coup.
    Commentaires ? J'ai envie d'un chewing-gum.


Dernière édition par Alexis Perrish le Mer 19 Nov - 22:58, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormy Ashburn

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 14/10/2014
Addicted to : Can't remember...

MessageSujet: Re: ALEXIS PERRISH ♠ I've got ghosts, in my closet.   Lun 3 Nov - 1:57


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis Perrish

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 09/10/2014

(IN)BOX
Job:
Text/Mail:

MessageSujet: Re: ALEXIS PERRISH ♠ I've got ghosts, in my closet.   Lun 3 Nov - 2:09

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormy Ashburn

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 14/10/2014
Addicted to : Can't remember...

MessageSujet: Re: ALEXIS PERRISH ♠ I've got ghosts, in my closet.   Lun 3 Nov - 2:53



Duncan c'est le vieux du trio quoi Arrow

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis Perrish

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 09/10/2014

(IN)BOX
Job:
Text/Mail:

MessageSujet: Re: ALEXIS PERRISH ♠ I've got ghosts, in my closet.   Lun 3 Nov - 3:02

Carrément
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormy Ashburn

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 14/10/2014
Addicted to : Can't remember...

MessageSujet: Re: ALEXIS PERRISH ♠ I've got ghosts, in my closet.   Lun 3 Nov - 3:22

P'tain, il a déjà assez de problèmes comme ça, dites-lui qu'il a vingt quatre ans

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis Perrish

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 09/10/2014

(IN)BOX
Job:
Text/Mail:

MessageSujet: Re: ALEXIS PERRISH ♠ I've got ghosts, in my closet.   Lun 3 Nov - 20:28

C'est faisable ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormy Ashburn

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 14/10/2014
Addicted to : Can't remember...

MessageSujet: Re: ALEXIS PERRISH ♠ I've got ghosts, in my closet.   Mer 5 Nov - 19:37

J'approuve son idéal masculin

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Buchanan
wrecking ball
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 24/06/2012

(IN)BOX
Job:
Text/Mail:

MessageSujet: Re: ALEXIS PERRISH ♠ I've got ghosts, in my closet.   Jeu 20 Nov - 0:10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormy Ashburn

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 14/10/2014
Addicted to : Can't remember...

MessageSujet: Re: ALEXIS PERRISH ♠ I've got ghosts, in my closet.   Jeu 20 Nov - 0:38

J'espère que Steve est aujourd'hui décédé study

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis Perrish

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 09/10/2014

(IN)BOX
Job:
Text/Mail:

MessageSujet: Re: ALEXIS PERRISH ♠ I've got ghosts, in my closet.   Jeu 20 Nov - 20:13

Nan, il sort prochainement de prison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormy Ashburn

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 14/10/2014
Addicted to : Can't remember...

MessageSujet: Re: ALEXIS PERRISH ♠ I've got ghosts, in my closet.   Jeu 20 Nov - 20:42

TOUT LE MONDE PART SE CACHER

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ALEXIS PERRISH ♠ I've got ghosts, in my closet.   

Revenir en haut Aller en bas
 
ALEXIS PERRISH ♠ I've got ghosts, in my closet.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» alexis hk
» Alexis de Castillon
» Crimson Ghosts
» Alexis de CASTILLON (1838-1873)
» Alexis Chauvet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HE'S JUST NOT THAT INTO VALENTINE'S DAY :: PRELUDE :: Are you the rule or the exception ? :: He may just be that into you-
Sauter vers: