AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tom Wilson
You're happy when I'm on my knees. One day is fine, next is black.
avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 21/12/2009
Age : 29
Crédits : myself & tumblr.
Addicted to : sport, motorcycles, beers & my little man.
Statut : not myself.

(IN)BOX
Job: actor.
Text/Mail:

MessageSujet: Contexte   Lun 4 Juin - 0:53


La Saint Valentin. Censée représenter la fête des amoureux, le nombre de cartes envoyées ce jour-là est estimé à environ un milliard – la majorité de ces cartes sont essentiellement achetées par les femmes. Il est vrai que ce sont elles qui n’oublient jamais ce jour, au grand dam de ces messieurs qui se voient obligés de se ruer chez le fleuriste à la dernière minute afin d’acheter le plus beau et imposant bouquet de roses rouges. Ce jour est aujourd’hui considéré comme celui des couples mais on oublie bien souvent les autres. Cette espèce mise de côté ce jour-là : les célibataires. Les cœurs brisés.

« Je savais que je pouvais pas lui faire confiance
- Les mecs…
- Je suis sûre qu’il y a une explication logique
- Non, tous les signes sont là. Il ne m’appelle plus tous les soirs, et toutes ces petites attentions qu’il avait au début… Tout s’est envolé. Et il y a pire, il a oublié la Saint Valentin …
- … Pas possible.
- Je vous l’ai dit, les mecs, ils ont une mémoire de poissons rouges, et à part se souvenir qu’il y a un match à la télévision, y’a rien d’autre qui compte.
- Pessimiste.
- Y’a de quoi !
- Elle est mal, arrête de lui balancer tes idées négatives. Tu sais quoi ? Il te mérite pas, voilà tout. »

Et puis comme si le monde continuait à se diviser en ce jour, il y a l’autre catégorie : les hommes. Qu’ils soient célibataires ou non, ils sont responsables de tout. Les femmes leur reprochent de ne pas montrer leur côté romantique en ce jour supposé célébrer l’Amour, mais pour ces messieurs, toute cette journée du 14 Février n’est qu’une fête commerciale. Il est donc évident que depuis des années le fossé entre hommes et femmes ne fait que se creuser un peu plus célébrations après célébrations. Aujourd’hui aucun des deux sexes ne semblent êtres en mesure de se comprendre. Plus maintenant.

« Elle m’énerve !
- Ah les femmes, on ne peut pas vivre…
- … avec elles, ça je le sais bien.
- Qu’est-ce qu’elle a fait encore ?
- Elle m’a pris la tête au téléphone pour que je la rappelle. Tu y crois ça ? Elle me téléphone pour que je lui téléphone. Elles sont tarées ces nanas, c’est moi qui te le dis.
- Tu as dû lui envoyer des signaux trop forts, c’est pas bon au début d’une relation ça. Tu te montres irréprochable juste pour faire bonne impression et après, elles veulent que tu restes comme ça jusqu’au mariage.
- Et après aussi !
- Mais je ne veux pas me marier avec elle ! Enfin, ce n’est pas prévu dans les plans. Je l’aime beaucoup mais je ne veux pas m’enchaîner à une fille comme ça pour le restant de mes jours.
- Il va bien falloir, vieux, elles sont toutes comme ça…
- Les femmes, on ne peut pas vivre sans. »

En résumé les hommes sont des idiots et les femmes des hystériques. C’était peut être le cas il y a des années – faits toujours d’actualité pour certains car, soyons réalistes, il existe toujours des spécimens de ce genre – sauf qu’aujourd’hui, le monde à évolué. Les mentalités aussi. Et les insensibles ne sont plus ceux que l’on croit. Les femmes sont devenues fortes et plus indépendantes que jamais alors que les hommes, même s’ils restent égaux à eux-mêmes la plupart du temps, semblent avoir autant besoin d’affection que n’importe qui. Tout change, tout arrive…
Los Angeles. Deuxième plus grande ville des Etats-Unis. Connue pour ses habitants riches et célèbres ainsi que pour ces bâtiments tout aussi réputés, elle est sans nul doute l’une des villes les plus fascinantes notamment grâce à son style de vie si particulier. Si une partie de ses habitants possède les moyens de vivre dans le luxe, à traînasser toute la journée durant sur les plages de sable fin sans se soucier d’autre chose que de leur nombril parfaitement hâlé, d’autres y débarquent avec une lueur d’espoir dans les yeux, avec le souhait de se faire un nom dans le monde du cinéma ou encore de la chanson. La ville des Anges peut donc être considérée comme partagée entre deux catégories sociales. Sauf que la réalité ne rejoint pas entièrement cet état de fait.

Atwater Village. Un nom qui ne vous dit probablement rien mais pourtant des personnalités cosmopolites et intéressantes y vivent, y travaillent et sont toutes connectées, la majorité du temps à leur insu. Jeune femme célèbre, serveur au salaire minimum, veuve éplorée, médecin, toutes les routes s’entrecroisent à Atwater Village. Alors ferez-vous partie de la masse ou deviendrez-vous une exception ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Contexte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I. Contexte
» Playlist (29)
» Génération Woodstock
» Hound Dog Taylor And The Houserockers (1971)
» François Couperin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HE'S JUST NOT THAT INTO VALENTINE'S DAY :: ADMINISTRATION :: Save the date-
Sauter vers: